Son-et-lumiere

When I was a boy with never a crack in my heart.

Lundi 18 avril 2011 à 10:08

 J'ai déjà vu, dans le RER B, un mec tenter de faire ce genre de chose, mais c'était dans le but de demander de l'argent. Il a tout de même fait sourire des gens, mais c'était bien moins bien fait qu'ici.
Sincèrement, me voilà ému après cette vidéo. Je crois que ca pourrait être pareil tout les jours à bord des transports : se comporter en être humain, donc en être social et libre. 
Je suis le premier coupable, toujours a lire un livre avec ma musique (au moins je ne lis jamais les journaux gratuits), mais au moins, je souris. A n'importe qui, dans n'importe quelle situation, je souris au gens. Et toujours mes sourires sont sincères, parce que une fois que l'on se force un petit peu, que l'on reçoit ne serais-ce que un seul sourire en retour, le sourire devient vrai. On s'intéresse aux  autres, on découvre que cet homme infect et gras qui nous impose son odeur est en train de lire une lettre de sa fille, le sourire aux lèvres. On se rend compte que les gens lisent des livres que l'on a déjà lu... Je fais ca moi, dans le RER, quand je vois quelqu'un qui lit un livre qui m'a beaucoup plu, j'attrape son regard, lui souris, désigne mon bouquin, puis la personne, puis lève mon pouce, ou fait un clin d'oeil bienveillant... Les gens comprennent toujours, sourient toujours, et arriveront sans doute au boulot moins fatigué, commenceront la journée en souriant, faisant sourire d'autres personnes, et alors je pourrais presque aller me recoucher tant j'ai déjà été utile pour la journée.






Commentaires

Critiquer (ou pas)

Par Satine le Lundi 18 avril 2011 à 13:06
p****** la f****** vidéo ne veut pas charger :(
dommage elle avait l'air vraiment chouette.
en tout cas, ton article est très beau, bravo! Si seulement plus de gens pouvaient penser comme toi!
Par maud96 le Lundi 18 avril 2011 à 18:15
Sympa la vidéo... et ton texte aussi. Si je vois une fille qui me sourit dans le métro (à Paris ?) ce sera donc toi...
Par Gmenora le Mardi 19 avril 2011 à 22:40
Un sourire permet d'ouvrir tellement de portes... J'aime beaucoup de genre de démarches, je souris facilement moi-même lorsque je regarde quelqu'un ou que quelqu'un me regarde, c'est quelque chose de gratuit, tellement facile à faire même si on est triste. Et la journée d'une autre personne peut être enjolivée...
Par des-etoiles le Mercredi 20 avril 2011 à 22:44
Tu n'es pas entièrement vêtu tant que tu n'as ton sourire ... Tu serais donc le seul souriant du métro =) ? (je ne me souviens pas en avoir croisé un seul). P.
Par Shayah le Vendredi 22 avril 2011 à 9:08
Merci pour tes mots =)
j'agis d'une façon semblable à la tienne, je regarde ce que les gens lisent, je souris. Mais je lis aussi "ces merdes de journaux gratuits" comme disent les jeunes de ta vidéo xD C'est vraiment sympa ce qu'ils font.
Le métro parisien, c'est quelque chose qui me tue, même les gens qui sont là avec des amis, leur chéri(e), leurs gosses, ceux qui partent en vacances, non, il n'y en a pas un pour sourire. A part un jour, j'étais assise, les yeux dans le vague, je pensais, j'ai levé la tête, et un vieux monsieur a l'air réservé et sympathique m'a sourit.
Par trofimov le Dimanche 24 avril 2011 à 18:02
Je suis désolé mais ce genre de personnes me font peur .

Et si moi j'ai envie d'être triste, si je lis un bouquin de Volodine et que ceci me fait penser à des choses graves, que d'écouter Electrelane ou houellebecq me fout du bourdon ?
Il tient sa légitimité d'où ce Mr avec son mégaphone pour venir m'intimer l'ordre d'être heureux ?

Venir avec un mégaphone dans un lieu clos en terme sonore cela relève de l'agression.
Sans la liberté de bougonner il n'y aura bientôt plus la moindre signification aux sourires .
Là ce sera vraiment triste.
Par trofimov le Dimanche 24 avril 2011 à 18:24
Comme sur Tagboard je n'arrive pas à finir mes phrases je vais préciser ma pensée ici .
Je peux bien admettre l'intention de ce Mr . Apporter du bonheur à des gens qui ne lui ont rien demandé. Soites
Mais pourquoi diable le faire avec un mégaphone ?
J'ai manié ce genre d'engins dans des manifs je sais que çà installe une autre relation avec tes interlocuteurs puisque c'est toi qui parle le plus fort ( sous entendu qui aura le dernier mot )
Pourquoi il ne vient pas juste avec un nez de clown ?
Et il fait quoi si il tombe sur quelqu'un comme moi qui écoute sa chanson d'electrelane sur son téléphone et qui en a besoin pour affronter sa journée de travail ?
L'objurgation au bonheur c'est un peu spé comme concept.
Par pelote le Lundi 25 avril 2011 à 15:45
:-)))
Je rejoins un peu ce boudigoteur de Trofimov (^^ je plaisante hein) sur l'idée de l'injonction au bonheur... une idée qui me déplaît souvent et a des enjeux forts peu éthiques. Il y a tout un discours social là-dessus qui fait des dégâts je crois. Pour moi il s'agit moins de la vidéo ou de la méthode mais de la dynamique dans laquelle cette injonction au bonheur s'inscrit.

Cela dit, j'adore les brefs instants complices entre les inconnus tels que tu peux les relater dans ton article.
La vidéo m'a rappelé mon ancienne vocation de "dessinatrice de sourires", voilà ce que je voulais être. (http://peloton.cowblog.fr/images/cachecache/tumelaisserastedessinerunsouriredis.jpg) Pour se faire, j'avais notamment pris le parti de laisser des sourires colorés invitant au sourire dans les lieux publics.
Depuis, j'envisage tout ça un peu différemment.

En tout cas ça m'a fait penser aux initiatives comme les free hugs et aussi Playing for Change par exemple (http://peloton.cowblog.fr/playing-for-change-2779087.html ).

J'espère que nos générations parviendront à retisser du lien social!
Par http://www.unifroid.fr le Samedi 2 juillet 2016 à 3:34
Tout est comme si demain ne pouvais pas arriver.
 

Critiquer (ou pas)









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://son-et-lumiere.cowblog.fr/trackback/3101679

 

<< << | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | >> >>

Créer un podcast