Son-et-lumiere

When I was a boy with never a crack in my heart.

Samedi 11 décembre 2010 à 15:04

Oh, tu as vu google ? 
Puisque la date le propose, j'ai prévu de te chuchoter un extrait de poème. En musique.



 
Un soir, nous étions seuls, j'étais assis près d'elle ;
Elle penchait la tête, et sur son clavecin 
Laissait, tout en rêvant, flotter sa blanche main. 
Ce n'était qu'un murmure : on eût dit les coups d'aile 
D'un zéphyr éloigné glissant sur des roseaux, 
Et craignant en passant d'éveiller les oiseaux. 
Les tièdes voluptés des nuits mélancoliques 
Sortaient autour de nous du calice des fleurs. 
Les marronniers du parc et les chênes antiques 
Se berçaient doucement sous leurs rameaux en pleurs. 
Nous écoutions la nuit ; la croisée entr'ouverte 
Laissait venir à nous les parfums du printemps ; 
Les vents étaient muets, la plaine était déserte ; 
Nous étions seuls, pensifs, et nous avions quinze ans. 
Je regardais Lucie. - Elle était pâle et blonde. 
Jamais deux yeux plus doux n'ont du ciel le plus pur 
Sondé la profondeur et réfléchi l'azur. 
Sa beauté m'enivrait ; je n'aimais qu'elle au monde. 
Mais je croyais l'aimer comme on aime une soeur, 
Tant ce qui venait d'elle était plein de pudeur !
Nous nous tûmes longtemps ; ma main touchait la sienne.
Je regardais rêver son front triste et charmant, 
Et je sentais dans l'âme, à chaque mouvement, 
Combien peuvent sur nous, pour guérir toute peine, 
Ces deux signes jumeaux de paix et de bonheur, 
Jeunesse de visage et jeunesse de coeur. 
La lune, se levant dans un ciel sans nuage, 
D'un long réseau d'argent tout à coup l'inonda. 
Elle vit dans mes yeux resplendir son image ; 
Son sourire semblait d'un ange : elle chanta.

 


Extrait de Lucie - Alfred de Musset


Commentaires

Critiquer (ou pas)

Par Mitsukisuki le Mardi 14 décembre 2010 à 20:39
Huhuhu, Musset. Un drôle d'oiseau celui-là.
La musique est véritablement décontractante avec les sons et le rythme jazz un peu... Miam.
Par Luyana le Vendredi 17 décembre 2010 à 19:51
Je ne connaissais pas ce poème de Musset. J'ai halluciné en voyant que c'était de lui, ça parait tellement moderne ! agréable surprise :)
Par lancien le Dimanche 19 décembre 2010 à 17:50
65 ans que je n'avais pas lu ce poème qu'on nous avait fait étudier en classe. C'est bien loin !
 

Critiquer (ou pas)









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://son-et-lumiere.cowblog.fr/trackback/3068112

 

<< << | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | >> >>

Créer un podcast