Son-et-lumiere

When I was a boy with never a crack in my heart.

Jeudi 3 juin 2010 à 23:07

 Je ne pleure pas très souvent, surtout devant des films...

Mais Departures a une âme, un esprit. Ce quelque chose en plus dans sa lenteur, sa douceur, sa tendresse même, qui le rend réellement émouvant. Oui je crois que c'est un film tendre, de par la personnalité du personnage principal, les traits doux de sa femme, la musique (de Joe Hisaichi, le même que pour tout les Myasaki), les paysages, et ce talent du réalisateur que de prendre son temps.

C'est de plus une réflexion sur la mort, une vision de la mort très différente. Je serait bien incapable de décrire comment on ressent dans les gestes de l'acteur principal, jouant un rôle d'embaumeur, cette douceur, cet amour de la personne en chaque cadavre.

Je ne sais pas écrire, je ne m'attarderai pas plus dans les mots, et me contente de vous recommander très vivement ce film émouvant.

A voir à mon avis en Vost, ce serait un réel gâchi que de se priver de la langue, de ne pas vraiment entrer dans cet univers japonais.

http://photos.froggytest.com/d/48565-2/Departures.jpg

Commentaires

Critiquer (ou pas)

Par imparfaiite le Samedi 12 juin 2010 à 12:20
Oh, ca donne envie ton article :)
Par puma pas cher le Mercredi 31 août 2016 à 11:15
Deux petits poèmes que je me permet de mettre en parallèle.
 

Critiquer (ou pas)









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://son-et-lumiere.cowblog.fr/trackback/3004089

 

<< << | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | >> >>

Créer un podcast