Son-et-lumiere

When I was a boy with never a crack in my heart.

Mardi 8 février 2011 à 22:31

http://son-et-lumiere.cowblog.fr/images/IMG8721.jpg



































La Mort et le Bûcheron

Un pauvre Bûcheron tout couvert de ramée,
Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
Gémissant et courbé marchait à pas pesants,
Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
Enfin, n'en pouvant plus d'effort et de douleur,
Il met bas son fagot, il songe à son malheur.
Quel plaisir a-t-il eu depuis qu'il est au monde ?
En est-il un plus pauvre en la machine ronde ?
Point de pain quelquefois, et jamais de repos.
Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,
Le créancier, et la corvée
Lui font d'un malheureux la peinture achevée.
Il appelle la mort, elle vient sans tarder,
Lui demande ce qu'il faut faire
C'est, dit-il, afin de m'aider
A recharger ce bois ; tu ne tarderas guère.
Le trépas vient tout guérir ;
Mais ne bougeons d'où nous sommes.
Plutôt souffrir que mourir,C'est la devise des hommes.

La Fontaine.


En hommage a quelqu'un qui m'était très cher.




Commentaires

Critiquer (ou pas)

Par Anicroche le Mardi 8 février 2011 à 22:44
J'en avais étudié une de LaFontaine, du même genre. J'étais persuadée qu'il s'appelait La Mort du moissonneur. C'est pour ça que j'ai dit "du même genre" ; après vérification, c'était Le Laboureur et ses enfants. Une très bonne fable aussi, à mon avis ;)
Par Anicroche le Mardi 8 février 2011 à 23:02
Ouais, j'imagine que ça fait un drôle d'effet de se remémorer ça. Le mien ne m'a jamais lu de poèmes, mais il m'appelait "fauvette" (comme le petit oiseau, pas comme un bébé fauve) et je crois que c'est l'une des seules choses dont je me rappelle de lui. Et aussi qu'il avait un air de Louis de Funès et qu'il me volait toujours mon Ninnin jusqu'à ce que je pleure... Mais j'aimerais tellement pouvoir revivre ces traumatismes d'enfance juste pour le revoir que ça me rend triste parfois... Ha, les grands-pères...
Par Mitsukisuki le Mercredi 9 février 2011 à 11:11
Cette photo est juste magnifique!! Et elle illustra parfaitement le poème, superbe lui aussi!
Par monochrome.dream le Mercredi 9 février 2011 à 18:25
Ta photo... je la trouve époustouflante ! On dirait un incendie gigantesque mais les flammes sont très pures, lisses, presque douces, je ne sais pas comment dire. J'entends craquer le feu d'ici sur le bois de ce pauvre bûcheron...
 

Critiquer (ou pas)









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://son-et-lumiere.cowblog.fr/trackback/3085079

 

<< << | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | >> >>

Créer un podcast