Son-et-lumiere

When I was a boy with never a crack in my heart.

Mercredi 26 mai 2010 à 0:00

 


Car la journée fut forte en émotions, et que je vais aller me coucher...
De la douceur.
 
Et une sensation de bien être : Au cabaret vert.

Depuis huit jours, j'avais déchiré mes bottines
Aux cailloux des chemins. J'entrais à Charleroi.
- Au Cabaret-Vert : je demandai des tartines
Du beurre et du jambon qui fût à moitié froid.

Bienheureux, j'allongeai les jambes sous la table
Verte : je contemplai les sujets très naïfs
De la tapisserie. - Et ce fut adorable,
Quand la fille aux tétons énormes, aux yeux vifs,

- Celle-là, ce n'est pas un baiser qui l'épeure ! -
Rieuse, m'apporta des tartines de beurre,
Du jambon tiède, dans un plat colorié,

Du jambon rose et blanc parfumé d'une gousse
D'ail, - et m'emplit la chope immense, avec sa mousse
Que dorait un rayon de soleil arriéré.

Arthur Rimbaud - 1870 (à peu près, je ne sais plus exactement)


 
 

Commentaires

Critiquer (ou pas)

Par imparfaiite le Samedi 29 mai 2010 à 19:42
Merci beaucoup pour ton poème, il est beau et je ne le connaissais pas :)
Pour moi, le choix est vraiment trop difficile mais je pourrais te citer Michaux, avec le poème Clown, par exemple :)
Et là,j'ai la joie de retrouver Rimbaud et sa nature exquise. Je suis heureuse de lire que ta journée fut douce
Par goedkope voetbalshirts le Mercredi 31 août 2016 à 11:15
Deux petits poèmes que je me permet de mettre en parallèle.
 

Critiquer (ou pas)









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://son-et-lumiere.cowblog.fr/trackback/3000845

 

<< << | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | >> >>

Créer un podcast