Son-et-lumiere

When I was a boy with never a crack in my heart.

Mardi 14 juin 2011 à 22:00

Filmer une islandaise, à New York, Dans le quartier chinois. Voilà ce que j'ai pris pour illustrer ce qu'es déjà un peu petites planètes, et ce que ca va devenir, sans aucun doute.


Je sais pas du tout comment en parler. C'est grand comme ca, même si ce sont de petites planètes. 

Petites planètes, c'est récemment ouvert (hier ?), et c'est deux ans de films de Vincent Moon à travers le monde, regroupés sous ce superbe nom. Et Vincent Moon c'est l'homme de la blogothèque ( qui est récemment ajoutée à ma blogroll ). Le plus grand des talents, sans doute. Alina Orlova, c'est lui, par exemple. Tout les plus beaux concerts à emporter sont de lui. C'est un cinéaste fou qui a monté son projet génial. Et là son projet d'aujourd'hui, c'est Petites planètes.
Ca vaut le détour.
Je n'ai même pas encore tout regardé. (Le film sur Valparaiso dure 1h par exemple !)
Mais je suis obligé de donner des liens comme ca. Des choses grandes comme ca, que je voudrais presque vous forcer à aimer. 
Ce projet est un rêve éveillé, on a le droit d'assister. On télécharge gratuitement la musique filmée, et on voyage plus que jamais.
Tout ces films de Vincent Moon figureraient en première place de ma catégorie Voyage. Je fais confiance aux motivés, à ceux qui ont sensibles à ça, que vous n'oubliez pas et ne passiez pas a côté de ce qui s'avère être un des plus important évènement cinémato-musical de "son et lumière".




PS : n'oubliez pas de lire le commentaire de monochrome, qui comme souvent sais déposer ici les mots que je n'ai pas, et développer l'article mieux que je ne saurai le faire.

Commentaires

Critiquer (ou pas)

Par monochrome.dream le Mardi 14 juin 2011 à 22:39
C'est... Je suis scotchée. Je ne prends que rarement le temps de regarder des films, car il s'agit toujours d'un temps qu'il me faut arracher à autre chose que j'aime, et qu'en général, j'ai bien du mal à m'y résoudre. (La vie est trop vaste pour moi : tout ce à quoi je n'ai pas encore pu toucher me laisse étourdie, aux prises avec une sorte de vertige qui se démultiplierait et me disperserait dans toutes les directions si je n'y prenais pas garde).
Et là, je me dis "c'est une référence de Musi, je peux lui faire confiance je ne risque pas de perdre mon temps" ; puis je clique sur play et à la fin de la traversée, me voilà tout ébahie, conquise. J'ai beaucoup aimé le regard de cette caméra. La sentir presque respirer, devenir oeil humain, ne rien masquer, errer au fil de l'intuition. Cette caméra qui prend le temps de rêver. Oui, c'est cela qui m'a surtout touchée. Je crois qu'elle suivait précisément le type de chemin qu'auraient suivi mes yeux en pareille circonstance et j'ai eu l'impression troublante d'être affranchie de ce cadrage qui pose ordinairement les limites du film. Merci pour cette belle découverte !
Par Musi le Mardi 14 juin 2011 à 23:11
Merci à toi, merci beaucoup !
Par Kyra le Mercredi 15 juin 2011 à 0:59
Pour ça, je reviendrai.. :)
Par Kyra le Jeudi 16 juin 2011 à 0:21
On dirait que la musique perce la foule.
C'est beau.
Par http://www.pinel-immobilier.fr le Samedi 2 juillet 2016 à 3:15
Musi propose que vous apportiez un peu de son et de lumière ici.
Par nike air max pas cher le Mercredi 24 août 2016 à 9:00
Je veux plein de sourires et que la boite explose des rires et du bonheur.
 

Critiquer (ou pas)









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://son-et-lumiere.cowblog.fr/trackback/3115664

 

<< << | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | >> >>

Créer un podcast